L’Intelligence Artificielle au service du Marketing Relationnel

Data

-08/08/2019-

Entre 2013 et 2018, 304 914 articles de recherches sur l’IA ont été publiés par les scientifiques du monde entier.
Mais l’Intelligence Artificielle, on a beau en entendre parler, il est parfois difficile de s’y projeter.

L’IA ce n’est pas que des chatbots , de la reconnaissance vocale ou des robots qui vous apportent le café ; bien que le dernier soit assez sympa !

 

Mais alors c’est quoi l’IA ?

Le Larousse définit l’IA comme étant un ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence humaine. Fort de cette belle définition, la projection sur des cas d’usage demande de l’imagination. D’autant plus que l’IA est un état permanent d’innovation. Et pourtant aujourd’hui il existe des usages pour toutes les entreprises et même pour les PME !

Toutefois il est important d’avoir conscience que point d’IA tu auras sans or noir.
L’or noir étant la data, il est donc important de la raffiner (dédoublonner, unifier, enrichir) pour qu’elle serve l’IA notamment dans le marketing relationnel.

Avant de valoriser ses données, il est primordial de définir une stratégie pour en tirer les meilleurs résultats grâce à l’IA. Christophe Tricot le rappelle dans un article de Réseau Actu :

Ce que l’on observe le moins chez les champions de la valorisation des données que sont les Netflix, Amazon et autres Alibaba, c’est le cheminement qui conduit à ces investissements.

Se focaliser sur les usages plutôt que sur les moyens est la clé du succès de votre future transformation !

 

Et concrètement ça peut faire quoi l’IA ?

La majorité des cas d’usage présentés dans les articles et conférences qui traitent de l’IA sont relatifs aux GAFA, aux marchés du BtoC.
Voyons comment dans ce contexte, les PME peuvent se projeter concrètement sur l’usage de l’IA.

 

Sélection de produits/services personnalisés et gestion des stocks

Parce qu’elle n’a aucune limite en termes de capacité, l’IA est capable d’analyser des volumes massifs de données. La combinaison de toutes ces données, permet de prendre des décisions et de mener des actions en ayant une vision plus large des situations. Grâce au robot LoweBot, le commercial verra sur son écran, quel(s) produit(s) il est pertinent de proposer au client/prospect.
Le commercial sera rassuré quant à sa décision de pousser telle offre car l’IA aura balayé celles ne répondant pas aux critères du client/prospect.

Parce qu’il a en plus accès au stock en temps réel, ce même robot pourra gérer vos inventaires et ne proposer que des produits actuellement disponibles.

 

Sélection de prospects à fort potentiel

Il n’y a pas plus grande perte de temps que de proposer votre offre à des prospects qui ne sont pas concernés. Plutôt que de déterminer les meilleurs prospects à coup d’appels « découverte » par vos forces commerciales, rien de plus efficace que l’utilisation de l’IA pour concevoir la carte d’identité de vos clients et ainsi trouver leurs semblables dans votre base de prospects.

 

Réduction des tâches à faible valeur ajoutée

Chez Oscaro.com,

80% des conversations concernent plus ou moins les mêmes sujets

L’IA sous la forme d’un chatbot permet d’isoler ces appels en amont en proposant au client de poser directement ses questions au robot. Tel le robot Oscar, si ce dernier ne sait pas répondre de manière satisfaisante, alors le conseilleur entre en actions.

 

Emission des bons messages, aux bonnes personnes, au bon moment

L’utilisation d’une plateforme de diffusion dotée d’une IA tel que Plezi par une équipe marketing lui permet de délivrer ses messages de manière hyper personnalisée et de réduire le tunnel de vente. Le message sera transmis en fonction du comportement du contact sur l’email, le site web ou encore d’une interaction avec un commercial.

 

Définition d’objectifs

Plutôt que de baser la définition de ses objectifs sur ceux de l’année dernière, avec l’IA votre direction pourra comme cette chaine de restaurant cité dans l’article « La guerre des data aura-t-elle lieu ? Comment en sortir vivant quand on n’est pas un GAFA ? » prendre en considération un ensemble d’indicateurs sans corrélation apparente tel que l’ancienneté de vos commerciaux, le degré d’innovation de vos produits, des données de l’INSEE (sur le potentiel socio-économique de votre zone).

 

Et l’éthique dans tout ça ?

Comme le souligne Aurélie Jean dans le podcast de Grégory Pouy, expert FrenchWeb :

En réalité, l’éthique ne se définie jamais en « bien » ou « mal » mais plutôt en point de vue évidemment. Simplement en fonction des valeurs, l’éthique et la morale peuvent évoluer d’un pays à l’autre.

Pourrons-nous demain avoir un label « éthique responsable » pour les outils utilisant de l’IA comme le propose Grégory Renard et Aurélien Jean ?

 

Dans la prochaine Data News découvrez quels outils vous permettront de transformer vos datas en or noir…

 

Rachel Le Viavant, consultante en Data et Marketing Relationnel chez Pogotango

 

 

En bonus, découvrez les vidéos qui ont inspirés cet article :

  • Grégory Renard – Head of Applied Artificial Intelligence & SDS · NASA FDL · TEDx, Stanford, Berkeley & MIT AI speaker · AI for Humanity
  • Mick Lévy – Directeur de l’Innovation Business at Business & Decision

 

Vous avez un projet ou besoin de conseils ?
Contactez-nous, nous serons ravis de pouvoir vous accompagner pour donner le tempo de votre relation client !

Je souhaite être rappelé.e

Echangeons, partageons pour donner le tempo de votre relation client !

« Les informations qui vous concernent sont destinées à Pogotango. Elles seront utilisées à des fins strictement professionnelles. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, en vous adressant aux équipes marketing de Pogotango – 13, rue de la Rabotière – 44800 Saint-Herblain »